La question :
Je suis avec mon compagnon depuis 3 ans. Affectivement tout est parfait, mais nous avons eu des débuts difficiles sexuellement, car mon ami manquait de confiance en lui (pas de stimulation clitoridienne malgré mes demandes, manque de créativité, relation mécanique). J'ai vécu notre sexualité comme une déception, et j'ai pris conscience que, pour nous protéger de la rupture, j'ai décidé, il y a 2 ans de ne plus avoir de désir du tout. Aujourd'hui, j'ai retrouvé mon désir pour d'autres hommes, dont un avec qui j'ai une relation intime très intense et agréable. Mais, avec mon compagnon, restent ce blocage et mes a priori négatifs concernant ses aptitudes sexuelles ou plutôt notre mésentente sur le plan sexuel. Bref, le désir ne revient pas et le blocage subsiste.... Géraldine, 27 ans

La réponse:
Visiblement, vous désirez faire votre vie, ou en tout cas vivre une relation dans la durée, alors que la sexualité n'est pas épanouissante comme vous le souhaiteriez, et comme vous savez que cela est possible. Vous vous trouvez donc face à un dilemme.

Plusieurs réponses : on ne peut jamais tout trouver chez un seul être. Personne ne peut nous combler complètement. Si vous avez rencontré des partenaires plus adéquats sexuellement, ils ne vous comblaient certainement pas pour le reste, sinon, vous ne seriez plus avec votre ami. Si vous restez avec lui, c'est sans aucun doute qu'il vous apporte beaucoup sur d'autres plans.

La solution, si vous voulez rester ensemble, c'est forcément de l'accepter comme il est. Ce n'est qu'à partir de là que vous pourrez durer, me semble-t il. Cela ne veut pas dire tirer un trait sur toute amélioration de votre relation, y compris sexuelle. Cela signifie que vous devez pouvoir choisir d'accepter (ou non) que, s'il reste ce qu'il est, vous l'aimerez tel quel. Sans cet amour inconditionnel de départ, il est difficile de durer. Il s'agirait alors d'un amour sous conditions. Je reste, à condition que… tu changes. Et, personne n'a envie d'être aimé sous conditions. Enfin, c'est cette acceptation de ses limites qui peut paradoxalement aider votre compagnon à mieux vivre sa sexualité.

Donc, la question est : Ce qu'il vous apporte peut-il compenser le manque que vous ressentez et l'endormissement du désir que vous décrivez ? L'examen sincère de cette dernière question vous dictera votre conduite à venir.